IRELP

L’I.R.E.L.P. a été fondé en juin 1999, sous l’égide de la Fédération Nationale de la Libre Pensée.

Unique non seulement en France mais dans le monde, tant dans ses objectifs que dans ses réalisations, l’I.R.E.L.P. vise à :
“examiner l’histoire du mouvement libre-penseur en liaison avec les grands phénomènes sociologiques, comprendre la concomitance des mouvements républicains, démocratiques, ouvriers et laïques. Loin de la pensée unique, de ses dogmes et de ses exclusives, l’I.R.E.L.P. se veut un lien de rencontre et d’échange”.

En ce sens, afin de pouvoir être ce lieu de rencontre, l’I.R.E.L.P. est adhérent, au niveau national, du CODHOS(Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale) et, au niveau international, de l’IALHI (International Association of Labour History Institutions) et, à ce titre, a participé à plusieurs congrès mondiaux de l’IALHI.

Outre des affiliations, l’I.R.E.L.P. possède de nombreux liens nationaux et internationaux et, pour cela, l’I.R.E.L.P. possède de nombreux liens nationaux et internationaux et, pour cela, l’I.R.E.L.P., a participé au Congrès mondial de l’IHEU (International Humaniste and Ethical Union, www.iheu.org) qui s’est tenu à Paris du 5 au 7 juillet 2005 à l’UNESCO comme à son assemblée générales à Londres en juin 2009.
De même il a été organisé un grand colloque international les 21-22-23-24 mars 2008 à Paris, soutenu par de nombreuses organisations étrangères (Italie, Espagne, Cameroun, Nigeria, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Pologne, entre autres). La publication des Actes de ce colloque est en cours (début 2010).

Installé depuis novembre 2007 au 70 rue des Panoyaux dans le XXe arrondissement de Paris, l’I.R.E.L.P. conserve plusieurs centaines de cartons d’archives collectées et répertoriées par nos soins et cet archivage régulier se poursuit tant par des dépôts de particuliers que par une politique ciblée d’achats d’archives.

Depuis sa fondation, l’I.R.E.L.P. a donc collecté un nombre important d’archives relatives à son champ de travail et possède une bibliothèque d’environ 6 000 ouvrages, souvent rares. Cette bibliothèque est consultable ; des chercheurs y travaillent. Son classement informatique a commencé. Elle sera ouverte au public début 2010 sous la forme d’une "Bibliothèque de la Laïcité".

L’ensemble de la documentation de l’I.R.E.L.P. a permis la réalisation d’un certains nombre d’études, de films, de publications que cela soit par des étudiants, des chercheurs ou des professionnels...
Ainsi, les archives ont été, provisoirement, répertoriées dans un catalogue disponible sur papier et électroniquement qui a été actualisé (juillet 2009) et complété par nos échanges avec les Archives départementales.

L’I.R.E.L.P. possède également un fond iconograpique précieux, relatif à ses thèmes de recherche (revues du premier XXe siècle, photographies, cartes postales, voire affiches ou disques).

L’I.R.E.L.P. est responsable d’un numéro annuel de l’Idée Libre, revue culturelle trimestrielle de la Libre Pensée depuis 1911, éditée sous une forme et un format nouveau depuis 2004.

http://www.irelp.fr


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Navigation

Sous-rubriques

Brèves

Principes fondamentaux

samedi 18 juin 2011

La Libre Pensée repose sur quatre principes fondamentaux que des générations de libres penseurs ont mis en œuvre.

- Elle est pour la laïcité institutionnelle, car elle refuse toute ingérence des religions dans la société civile et dans les institutions républicaines.
Elle agit pour le strict respect de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905 qui est le produit de l’action des libres penseurs. En ce sens elle est anti cléricale.

- Elle est pour une totale liberté de penser, car elle considère les religions comme l’une des principales sources d’oppression et d’obscurantisme de l’Humanité.
Elle estime que l’Homme doit conquérir son bonheur de son vivant et non dans un pseudo paradis post mortem.
Elle réfute toute vérité révélée, récuse tous les dogmes.
En ce sens elle est anti religieuse.

- Elle est pacifiste, car elle refuse que les peuples se massacrent pour les intérêts qui ne sont pas les leurs. Se prononçant pour le désarmement unilatéral, elle est internationaliste, car elle place au-dessus de tous les intérêts des peuples. Antimilitariste, la Libre Pensée est membre des Forces libres de la paix.
JPEG - 36.3 ko

- Elle est sociale, car elle refuse toute exploitation économique qui, comme l’oppression politique et religieuse, ne vise qu’à assujettir l’individu au détriment de ses droits légitimes. Elle s’oppose au libéralisme économique et à son injustice sociale programmée. Elle milite pour l’émancipation totale de l’individu.

Congrès de Rome 1904 : « La Libre Pensée est laïque, démocratique et sociale, c’est-à-dire qu’elle rejette au nom de la dignité de la personne humaine ce triple joug : le pouvoir abusif d’une autorité religieuse, du privilège en matière politique et du capital en matière économique ».


Douter, chercher, comprendre.